-dicorêves-   l'interprétation de vos rêves
 


 


Dicorêves, qui sommes-nous?

Préface et présentation du livre
Formulaire d'aide à l'interprétation de vos rêves
Revue de presse  de Dicorêves
Des liens sur le sommeil et les rêves
Vos commentaires à Dicorêves

Présentation

Auteurs || Historique || Genres || Recherches || Fonction essentielle?
Pourquoi interpréter? || Quels rêves analyser? || Pourquoi persévérer? || Règles de base

Recherches sur les rêves

Friedrich Hebbell qui s'était consacré à l'étude des problèmes du rêve affirma que "dans les rêves, l'imagination prend sa revanche sur cette faculté pensante d'une rigueur scrupuleuse qui s'appelle la Raison." Et Cicéron, homme politique et orateur romain (106-43 av. J.-C.), écrivait il y a près de deux mille ans: "Aucune chose ne peut être si insensée, si impossible ou si anormale qu'elle ne puisse se produire en rêve."

Aujourd'hui, depuis près de deux mille ans et après une accumulation de travaux sur le sujet, la preuve est faite que rien n'est impossible ou ridicule en rêve car on peut comparer celui-ci à un scénario très intime, écrit et réalisé sous la direction du rêveur.
Il arrive que le rêveur s'octroie le rêve principal mais, dans tous les cas, cette personne (homme ou femme) forme l'auditoire à elle seule et chaque fois qu'elle s'endort le rideau se lève sur un nouveau spectacle car chacun rêve et rêve chaque nuit! Ici, vous objecterez peut-être: "Pas moi! Les autres peut-être, mais pas moi!" Ce qui peut sembler une réaction normale quand il arrive à ceux-là mêmes qui savent qu'ils rêvent de prétendre se souvenir de moments où ils n'avaient apparemment pas rêvé. Mais, normale ou pas, cette réaction doit être entièrement écartée.


D'après des travaux scientifiques approfondis poursuivis à l'Université de Chicago, à l'Institut de recherche Walter Reed, à l'Université Harvard, à l'Hôpital Mount Sinaï, comme en de nombreuses autres institutions savantes du monde entier, on a pu prouver sans l'ombre d'un doute que tout le monde rêve chaque nuit.

Vous vous demandez peut-être comment un tel fait peut être prouvé?
On y est arrivé en soumettant à une surveillance électronique le sommeil nocturne de milliers de volontaires. En mesurant le pouls, la respiration, les mouvements des yeux et du corps, les ondes de l'activité cérébrale et, à un point donné des réflexes, en réveillant les dormeurs au cours de la nuit pour leur demander: "Rêviez-vous ?". Invariablement, la réponse était affirmative, même chez ceux qui, avant l'expérience, avaient affirmé ne jamais rêver. De plus, ces travaux scientifiques ont permis de découvrir que l'on fait en moyenne trois rêves par nuit et que parfois même on en fait jusqu'à neuf.
On a déjà démontré que les personnes sourdes ou aveugles de naissance et les enfants de moins de neuf mois rêvent et que les individus qui ont un quotient intellectuel très bas ne rêvent pas moins que ceux qui possèdent un quotient intellectuel très élevé.

Il se peut que vous fassiez partie de cette petite minorité d'individus qui se rappellent de manière très précise et par le détail la plupart de leurs rêves, il se peut aussi que vous apparteniez à la grande majorité de ceux qui ne se souviennent que de certaines séquences vagues ou encore que vous soyez de ceux, plus nombreux, qui les oublient complètement.
Qui que vous soyez, vous avez beau oublier ou vous rappeler le sujet de vos rêves, il est une chose certaine: vous rêvez.




 


Dictionnaire des rêves de A à Z