-dicorêves-   l'interprétation de vos rêves
 


 


Dicorêves, qui sommes-nous?

Préface et présentation du livre
Formulaire d'aide à l'interprétation de vos rêves
Revue de presse  de Dicorêves
Des liens sur le sommeil et les rêves
Vos commentaires à Dicorêves

Présentation

Auteurs || Historique || Genres || Recherches || Fonction essentielle?
Pourquoi interpréter? || Quels rêves analyser? || Pourquoi persévérer? || Règles de base

Les genres de rêves

Les rêves nous procurent une telle perspicacité dans la connaissance de soi et de telles révélations mi-conscientes d'inclinations et de facultés qu'au réveil nous sommes portés à nous émerveiller du génie intuitif qui nous a fait trouver l'énigme cachée.
Un rêve peut être un avertissement émanant d'une voix intérieure, telle celle d'un guetteur au cœur de notre vie spirituelle. "Nos rêves peuvent aussi nous mettre en garde contre les mauvaises décisions que nous avons déjà prises!"
La plupart des rêves sont des représentations visuelles. Et c'est par des représentations visuelles que nous arrivons à explorer l'esprit de l'homme. Le remarquable psychiatre Suisse, Jung, l'a exprimé en peu de mots: les représentations visuelles sont les attributs de l'âme humaine! Les projections psychiques auxquelles on peut faire franchir le seuil du conscient ne sont que miettes si on les compare à l'abondante imagerie du rêve. Chaque émotion, chaque expérience humaine peut être réfléchie par les rêves.

Arrêtons-nous un instant à ces possibilités infinies.
Un rêve peut être heureux ou triste, joyeux ou tragique, effrayant ou rassurant, rempli d'amour ou de haine; il peut être de nature religieuse ou sacrilège, inspirant, déprimant ou amusant, et ainsi de suite à n'en plus finir.

De gauche à droite:
"The Sleeping Gypsy" Douanier Rousseau (1897).
"Le Rêve" Douanier Rousseau (1910).
"Le Rêve" Dali.
"Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une pomme-granade, une seconde avant l'éveil" Dali.


Au cours des âges, on a consigné les rêves et leurs significations sur les parois des cavernes et sur des tablettes de pierre; on peut donc penser que les rêveurs de ces temps reculés ont échangé leurs impressions sur les événements qui s'ensuivaient. C'est ainsi que, par l'intermédiaire d'un quelconque homme des cavernes hirsute et doué d'un penchant pour la science, commença l'étude des augures, des prophéties et des avertissements que recèlent les rêves et qui ont, depuis, formé la trame de l'existence même jusqu'à s'intégrer aux arts, à la littérature et à la religion autant qu'à la science.

De gauche à droite:
"Le sommeil" Dali (1937).
"Le sommeil" Pablo Picasso (1932).
"La nuit étoilé" Vincent Van Gogh (1889).
"Sommeil d'hiver" Paul Klee (1938).


Les Assyriens, les Babyloniens, les Egyptiens et d'autres peuples ont contribué largement à propager la science des songes de leur époque, et quand Artémidore d'Ephèse compila son Oneirokritika (traité d'interprétation des songes), l'ouvrage devint si populaire que la première traduction qu'on en fit en langue anglaise seize cents ans plus tard avait, en 1800, été réimprimée trente-deux fois. Mais outre les ouvrages grecs, il existe d'anciens livres des rêves en plusieurs langues, tels l'hébreu, le latin, le français, l'italien, l'allemand, l'arabe, le russe et même le siamois.
Inutile de dire qu'aucun livre sur le sujet ne peut être exhaustif car il faudrait pour cela qu'un tel ouvrage englobe intégralement l'expérience et le savoir humains.

 


Dictionnaire des rêves de A à Z