-dicorêves-   l'interprétation de vos rêves
 


 


Dicorêves, qui sommes-nous?

Préface et présentation du livre
Formulaire d'aide à l'interprétation de vos rêves
Revue de presse  de Dicorêves
Des liens sur le sommeil et les rêves
Vos commentaires à Dicorêves

Présentation

Auteurs || Historique || Genres || Recherches || Fonction essentielle?
Pourquoi interpréter? || Quels rêves analyser? || Pourquoi persévérer? || Règles de base

Rêver, une fonction essentielle ?

Rêver est une fonction aussi naturelle que respirer et il n'y a pas moyen d'y échapper sauf par l'ingestion d'une combinaison très précise de médicaments ou par un abus d'alcool. En réalité, des expériences récentes sur le sevrage du rêve indiquent que si l'on prive un individu de ses rêves, on court le risque de le voir éventuellement se laisser aller, à l'état de veille, à ses tendances psychotiques et ceci, en retour, suscite l'hypothèse couramment émise dans certains milieux scientifiques que les rêves permettent de perdre la raison, sans risque et en douceur pendant un moment, chaque jour; ce n'est pas le sommeil qui est nécessaire à notre bien-être, comme on l'a toujours cru, mais ce sont les rêves.


Quoi qu'il en soit, le pouvoir extraordinaire que possède le subconscient de dramatiser les problèmes ou d'assimiler des matériaux que le conscient ne peut comprendre qu'en partie s'appuie sur des documents impressionnants dans le domaine même de la science. Un des exemples les plus récents de ceci concerne le physiologue Otto Loewi qui, une nuit, fit en rêve une expérience qui tendait à prouver sa théorie concernant la transmission des influx nerveux. Avec exactitude, il reconstitua en laboratoire l'expérience à laquelle il avait rêvé. Cette expérience fut un succès et amena subséquemment Loewi à recevoir le Prix Nobel. Il y a évidemment le cas célèbre, à la fin du XIXe siècle, du chimiste allemand Friedrich August Kekule von Stradonitz qui fit un rêve au cours duquel il vit un serpent se mordre la queue, formant ainsi un grand cercle. Le rêve l'incita à faire des essais qui l'amenèrent à découvrir que les atomes de la molécule de la benzine étaient en fait disposés en un large cercle composé de six atomes de carbone plutôt que sur une ligne droite tel qu'on se les était imaginés jusque-là. On considère cet événement comme l'un des plus importants éclairs du génie créateur dans le domaine tout entier de la chimie organique.


Plus près de nous, citons le cas d'un rêve prémonitoire ayant apporté une solution dans une autre discipline scientifique: c'est le rêve du brillant astrologue Hugh MacCraig, pseudonyme de Craig Ward, qui tentait de mettre au point un tableau qui donnerait en un rien de temps la position de la lune à partir de l'année 1800 jusqu'à l'an 2000.
Il n'était pas seul à travailler à ce problème car s'y intéressaient aussi l'Astrology Association of England, les mathématiciens de la NASA et d'ailleurs, sans succès.
Monsieur MacCraig rapporte qu'une nuit, alors qu'il allait se mettre au lit, il "fit une prière" à ce propos et s'éveilla à 3 heures du matin après avoir trouvé en rêve la solution de son problème. Ce tableau mathématique, qui devait par la suite se révéler exact, est inclus dans son livre Ephemeris of The Moon publié en 1952.

 


Dictionnaire des rêves de A à Z